Aung San Suu Kyi appelle la population à se faire vacciner

La dirigeante birmane détenue, Aung San Suu Kyi, a demandé aux gens de se faire vacciner contre le coronavirus.

Son avocat s'est entretenu avec des journalistes après qu'Aung San Suu Kyi eut assisté à une audience du tribunal dans la capitale Naypyitaw, mardi. Elle fait face à plusieurs chefs d'accusation, dont l'importation illégale de radios portables.

Son avocat a cité Aung San Suu Kyi disant que la propagation des infections dans le pays était plus grave qu'auparavant. Elle a dit à l'avocat qu'elle avait été vaccinée.

Le nombre de nouveaux cas au Myanmar a atteint mardi un record pour la troisième journée consécutive.

Mais le programme de vaccination du pays a été retardé en raison d'une campagne de désobéissance parmi les travailleurs médicaux, déclenchée par le coup d'État militaire de février. Les citoyens sont également de plus en plus d'humeur à rejeter les vaccinations administrées sous le régime militaire.