D’anciens policiers examineront les candidats à la législature de Hongkong

Les candidats potentiels à la législature de Hongkong seront sélectionnés par un panel comprenant d'anciens officiers de police de haut niveau qui ont conduit la répression contre des politiciens et des militants pro-démocratie.

Le Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale de Chine a décidé en mars de réviser le système électoral pour le chef de l'exécutif et le Conseil législatif de Hongkong.

Un nouveau comité de sélection disqualifiera les candidats potentiels jugés déloyaux envers le gouvernement de Hongkong.

La cheffe de l’exécutif de Hongkong, Carrie Lam, a annoncé mardi que le comité serait dirigé par le secrétaire en chef John Lee. Les cinq membres du comité comprennent le secrétaire à la Sécurité Chris Tang.

MM. Lee et Tang ont tous deux servi dans les forces de police de Hongkong. Jusqu'au mois dernier, M. Lee dirigeait le Bureau de la sécurité et M. Tang était commissaire de police.

Ils ont mené des répressions policières conformément à la loi chinoise sur la sécurité nationale pour Hongkong, qui est entrée en vigueur l'année dernière.

Les observateurs craignent que le dépistage n'aliène encore plus les forces critiques envers la Chine et le gouvernement de Hongkong.