Hongkong : neuf personnes arrêtées pour possession présumée d’explosifs

La police de Hongkong rapporte avoir arrêté neuf personnes soupçonnées d’être en possession d’explosifs.

La police a déclaré mardi que les cinq hommes et quatre femmes, âgés de 15 à 39 ans, étaient soupçonnés d’avoir enfreint la loi chinoise sur la sécurité nationale à Hongkong. Le groupe aurait accumulé des explosifs dans une chambre d’hôtel dans un quartier de la péninsule de Kowloon.

D’après la police, les neuf suspects sont des militants pro-démocratie, actifs depuis le début de l’année. Elle pense qu’ils prévoyaient des explosions dans le métro, dans des tribunaux et d’autres cibles.

Les autorités disent avoir trouvé dans la chambre du peroxyde d’acétone, un puissant explosif, et des armes jouets.

La police affirme que le groupe s’apprêtait à mener des actions terroristes ciblant un ou des lieux publics, et que de nombreux citoyens auraient pu souffrir de ces attaques.

Ces arrestations interviennent alors que le mécontentement grandit face au contrôle de plus en plus strict de Pékin sur le territoire.