Les secouristes continuent à chercher les disparus à Atami

Les secouristes continuent à chercher des personnes qui pourraient être prisonnières des décombres après les glissements de terrain meurtriers qui ont eu lieu samedi dans la ville touristique d’Atami, dans la préfecture de Shizuoka à quelque 90 km de Tokyo.

Les autorités d’Atami ont confirmé que 41 personnes avaient été retrouvées, mais il reste 29 disparus.

Les 72 heures suivant la catastrophe sont cruciales pour retrouver les survivants, mais elles sont maintenant écoulées.

La mort de 5 personnes a été confirmée. Les secouristes continuent leurs recherches désespérées en sondant la boue et les décombres.

En traversant la ville, la coulée de boue a emporté près de 130 bâtiments, surtout des habitations.

Les autorités ont publié les noms de 24 personnes qui restent disparues. Le chiffre a augmenté ensuite après que la police a reçu cinq nouveaux signalements de personnes dont on est sans nouvelles.

La ligne de train à grande vitesse Shinkansen qui passe à proximité a été suspendue de nouveau pour des vérifications de sécurité.

Les autorités avertissent que même de faibles précipitations pourraient déclencher de nouveaux glissements de terrain.