La lutte contre le coronavirus, thème principal du discours du 4 juillet de Joe Biden

Dans son discours de la fête de l’Indépendance, le président américain Joe Biden a déclaré que la lutte contre le coronavirus n'est pas terminée. Il souhaite que la population du pays aille se faire vacciner.

Dimanche, depuis la Maison Blanche, Joe Biden a prononcé un discours à l’occasion du 4 juillet. Environ 1000 personnes avaient été conviées à la cérémonie, dont des professionnels de la santé et des militaires.

« Nous sortons d'une période de ténèbres, d'une année de pandémie et d'isolement, d'une année de douleur, de peur et de pertes qui nous ont brisé le cœur » a déclaré le président américain.

« Remémorez-vous la situation de ce pays il y a un an. Repensez à la situation dans laquelle vous étiez l'année dernière » a-t-il poursuivi.

M. Biden a toutefois averti que « le Covid-19 n'a pas disparu » et que des variants puissants sont apparus, comme le variant Delta, détecté pour la première fois en Inde. Il a souligné que la meilleure défense contre ces variants est de se faire vacciner.

Plusieurs personnes sans masque se sont rassemblées sur le National Mall à Washington pour célébrer le Jour de l'Indépendance.

La vaccination progresse aux États-Unis, ce qui a permis au pays de reprendre ses activités sociales et économiques.

L'administration Biden avait pour objectif d'administrer au moins une dose de vaccin à 70 % de la population adulte du pays avant le 4 juillet. Cependant, l’objectif n’a pas été atteint. Le nombre de doses administrées quotidiennement aux États-Unis a chuté à un sixième de la quantité administrée pendant la période où le plus important nombre de personnes a reçu le vaccin.