La préfecture de Shizuoka confrontée à un haut risque de nouvelles catastrophes

La préfecture de Shizuoka, dans le centre du Japon, reste confrontée à un risque de nouvelles catastrophes, après avoir été frappée par des coulées de boue meurtrières au cours du week-end.

Une alerte contre les coulées de boue reste d'actualité pour la ville d'Atami dans la préfecture.

Selon les autorités météorologiques japonaises, depuis mercredi, la préfecture de Shizuoka et le sud de la région du Kanto ont déjà reçu plus de précipitations que la quantité moyenne pour un mois de juillet.

Les responsables indiquent également que des nuages de pluie se sont développés au-dessus de zones limitées, principalement le long de la côte de la mer du Japon dans les régions du Hokuriku et du Chugoku.

Au moins 30 millimètres de pluie par heure et des orages sont prévus pour l'ouest du Japon jusqu'à lundi soir et pour l'est du pays jusque tard dans la nuit.

Sur une période de 24 heures jusqu'à mardi midi, un maximum de 80 millimètres de pluie est attendu dans les régions du Hokuriku, de Sanin et du Tokai, et un maximum de 50 millimètres dans le nord de Kyushu.

Les officiels de la météo mettent en garde contre des coulées de boue, des inondations dans les zones de faible altitude et des rivières en crue.

Il est conseillé à la population de vérifier les informations diffusées par les municipalités et les prévisions météorologiques, afin de pouvoir évacuer rapidement et prendre d'autres mesures de sécurité si nécessaire.