L'ONU souhaite lutter contre les violences faites aux femmes

Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a déclaré que les pays devaient renforcer les mesures visant à mettre fin aux violences faites aux filles et aux femmes. Il a fait remarquer que ces violences avaient augmenté depuis le début de la pandémie de coronavirus.

Antonio Guterres s'exprimait à l’occasion du Forum Génération Égalité, qui s'est ouvert mercredi à Paris. L’objectif de cette conférence internationale, qui se déroule sur trois jours, est de s’interroger sur les efforts à faire pour parvenir à l'égalité des sexes.

Le secrétaire général de l'ONU a déclaré que les violences faites aux femmes dans les foyers et dans les rues avaient augmenté dans le monde entier. L'éradication de ces violences doit être « un élément central de toutes les politiques et de tous nos objectifs » a-t-il ajouté.

Pour cet événement, le gouvernement français a fait savoir qu'il allouerait au moins la moitié de son aide publique au développement aux efforts en faveur de l'égalité des sexes, et ce jusqu'à l'année prochaine.

Le gouvernement américain a pour sa part annoncé une enveloppe moyenne de 2,4 milliards de dollars par an de 2021 à 2025, pour accélérer l'égalité des sexes dans les entreprises.

Selon l’ONU, jusqu'à une femme sur six a subi des violences de la part de son partenaire en raison des restrictions sur les sorties non essentielles pendant la pandémie. L’organisme onusien indique par ailleurs que les femmes sont 24 % plus susceptibles de perdre leur emploi.