Premier essai clinique avec des cellules iPS pour traiter des blessures de la moelle épinière

Des chercheurs japonais ont commencé à accepter des patients pour un essai clinique ayant pour but de réparer des lésions de la moelle épinière en utilisant des cellules pluripotentes induites ou cellules iPS.

Des professeurs de l’université Keio, Okano Hideyuki et Nakamura Masaya, dirigent l’équipe de recherche.

Ils espèrent pouvoir transplanter environ deux millions de cellules iPS dérivées dans quatre patients âgés de 18 ans ou plus qui ont perdu la capacité de se déplacer et leurs fonctions sensorielles. L’opération sera exécutée dans les deux à quatre semaines après l’accident ayant causé les blessures.

L’équipe explique que les patients seront surveillés de près pendant une période d’un an pour tester l’efficacité et la sûreté du traitement.

Selon l’équipe, il y aurait environ 5000 nouveaux cas de blessures à la moelle épinière chaque année au Japon. Elle précise que c’est le premier essai clinique dans lequel des cellules iPS sont utilisées pour soigner de telles blessures.

M. Okano explique que les participants au test clinique ont été récemment victimes de blessures, mais que faire le premier pas est une chose importante.

M. Nakamura a indiqué qu’il était reconnaissant que la recherche en soit arrivée là et qu’il ferait son maximum pour accélérer l’utilisation de médecines régénératives comme forme de traitement.