Libération de 2300 détenus au Myanmar

L’armée du Myanmar a annoncé la libération de quelque 2300 prisonniers mercredi, parmi lesquels figurent des personnes incarcérées pour avoir manifesté contre le coup d’État du 1er février. Aucune justification n’a pour l’heure été fournie.

Devant la prison « Insein » de Yangon, la plus grande ville du pays, les personnes libérées ont été chaleureusement accueillies par leurs proches.

Les forces de sécurité du Myanmar poursuivent la répression des citoyens hostiles à la junte militaire, en recourant notamment aux armes létales. De nombreux protestataires ont été incarcérés.

Selon l’Association d’assistance aux prisonniers politiques, plus de 5000 personnes étaient emprisonnées à la date du mardi 29 juin.

Dans un document publié mercredi, le groupe précise que « la junte relâche des prisonniers tout en poursuivant les arrestations. La communauté internationale ne doit pas y voir un signe d’apaisement. »