Plus de 5220 personnes seraient toujours en détention au Myanmar

Un groupe de défense des droits humains au Myanmar affirme que plus de 5000 citoyens sont en détention alors que l'armée continue de réprimer les manifestations contre le coup d'État qui a renversé un gouvernement civil.

L'Association d'assistance aux prisonniers politiques indique que 6421 personnes avaient été arrêtées à la date de mardi, et que 5224 d'entre elles étaient toujours en détention.

L'armée soutient que les détenus sont traités conformément à la loi, mais l'association affirme qu'il existe des rapports faisant état de mauvais traitements généralisés et systématiques visant à soutirer des informations aux détenus.

L'association indique également qu'il y avait eu au moins 24 décès causés par la torture à la date de samedi.

L'armée a pris le pouvoir le 1er février, invoquant des irrégularités lors des élections générales de l'année dernière.

Les manifestations se poursuivent dans tout le pays, bien qu'à une échelle réduite. Certains groupes ont pris les armes.