L’ancien procureur général sud-coréen Yoon Seok-youl annonce sa candidature à la prochaine présidentielle

En Corée du Sud, un ancien procureur général a officiellement annoncé sa candidature à l’élection présidentielle de l’an prochain.

Les Sud-Coréens se préparent à élire le successeur du président Moon Jae-in, à la fin de son mandat de cinq ans non renouvelable.

Yoon Seok-youl a démissionné de ses fonctions de procureur général en mars dernier suite à des différends avec le gouvernement du président Moon, qui faisait pression en faveur d’une réforme du Parquet.

Lors d’une conférence de presse à Séoul mardi, M. Yoon a fustigé les politiques de l’administration, évoquant notamment la montée des prix de l’immobilier.

Il a déclaré que le pays devait se lever pour résister contre les efforts d’un « gouvernement incompétent » qui tentait « d’étendre son règne pour piller la nation ».

M. Yoon a aussi affirmé que le peuple et les groupes politiques devaient unir leurs forces pour se réapproprier la présidence.

Interrogé sur les relations houleuses avec le Japon, il a appelé à une coopération pratique bilatérale pour le bien des générations futures et insisté sur la nécessité de renouer des liens via des discussions diplomatiques approfondies.