Le Japon espère rapporter des échantillons d’une lune de Mars en 2029

Le Conseil stratégique du Japon pour le développement spatial s’est fixé pour objectif de rapporter des échantillons d’une des lunes de Mars en 2029.

Le conseil a compilé un rapport intermédiaire mardi sur le calendrier de sa politique de base d’exploration spatiale. Ce calendrier est révisé à chaque fin d'année.

Le conseil estime que l’Agence d’exploration spatiale japonaise, la JAXA, réussira à lancer une sonde en 2024 pour aller collecter des échantillons sur Phobos, qu’elle ramènerait sur Terre cinq ans après.

Le rapport inclut également un projet de création d’un système original qui permettrait aux autorités d’évaluer rapidement la situation en cas de catastrophe naturelle, grâce à l’utilisation de nombreux petits satellites.

Le conseil appelle à l’engagement stratégique des secteurs public et privé dans ce projet.

Le premier ministre, Suga Yoshihide, a déclaré que l’espace était une frontière qui donnait des rêves et de l’espoir aux gens, et qu’en même temps, il serait un fondement de l’économie et de la société future. M. Suga a ajouté qu’il prendrait les mesures de renforcement nécessaires en fonction des décisions du conseil.