Afrique du Sud : des mesures plus strictes sont imposées 

L’Afrique du Sud a imposé de nouvelles restrictions sur les activités des habitants pour endiguer la propagation de la troisième vague de contaminations au coronavirus causées par le variant Delta, hautement transmissible. 

Le président Cyril Ramaphosa a déclaré dans un discours prononcé dimanche devant la population que le variant Delta du coronavirus, qui a été initialement détecté en Inde, remplace rapidement le variant Beta qui dominait auparavant et initialement détecté en Afrique du Sud.

Il a déclaré : « Le pic de cette troisième vague semble être plus élevé que celui des deux précédentes. » Il a aussi exprimé ses inquiétudes concernant l’impact possible sur le système médical du pays, déjà sous pression.

Le gouvernement a interdit tous les rassemblements. Les habitants ne sont pas autorisés à boire et à manger dans les restaurants.

Le gouvernement a aussi interdit aux habitants de se déplacer à l’intérieur et à l’extérieur de la province du Gauteng. La plus grande ville du pays, Johannesbourg, se trouve dans cette province. Le coronavirus se propage rapidement dans la ville. Des exceptions seront accordées pour les déplacements liés au travail. 

M. Ramaphosa a vivement exhorté les habitants à respecter les règles pendant deux semaines. Les mesures sont entrées en vigueur lundi.