Organisation d'un symposium sur l'empoisonnement au mercure à Minamata

Un symposium a été organisé sur un empoisonnement au mercure, survenu il y a plusieurs décennies, causé par les eaux usées d'une usine située dans la préfecture de Kumamoto, dans le sud-ouest du Japon.

L'événement, qui relie la ville de Minamata et un site à Tokyo, a été organisé par un groupe citoyen de soutien aux victimes. Il était prévu en amont du 50e anniversaire, le mois prochain, de la création de l'ancienne Agence pour l'environnement, prédécesseur du ministère japonais de l'Environnement.

Aileen Mioko Smith a pris la parole lors de cet événement. Elle est l'ancienne épouse de feu Eugene Smith, un photojournaliste qui s'était installé à Minamata en 1971. Il avait documenté les dégâts causés par l'empoisonnement au mercure.

Mme Aileen avait interviewé des patients avec lui.

Elle a évoqué l'importance de transmettre leurs expériences en montrant des photos de victimes, faisant état des effets de l'empoisonnement, au chef de l'Agence pour l'environnement et en négociant avec les responsables de la société Chisso, à l'origine des eaux usées contaminées dans la baie de Minamata.

Des patients et des sympathisants de Minamata ont discuté de leurs activités et des problèmes auxquels ils sont toujours confrontés.

Les participants ont convenu de continuer à demander au gouvernement de résoudre ce problème.