La population japonaise diminue, mais à un rythme plus lent

Le dernier recensement montre que la population japonaise a diminué de 0,7 % entre 2015 et 2020.

Le ministère de la Gestion publique a publié vendredi les données préliminaires du recensement de 2020. Les résultats montrent que la population s'élevait à 126 226 568 habitants au 1er octobre 2020.

Ce chiffre a diminué de plus de 868 000 par rapport à l'enquête de 2015, qui signalait la première baisse depuis le premier recensement de 1920.

Les responsables du ministère affirment que le ralentissement de la baisse peut être attribué à l’augmentation du nombre de résidents étrangers. De nombreux Japonais sont également revenus de l'étranger, en raison de la pandémie de coronavirus.

Le nombre d’habitants a augmenté dans neuf des 47 préfectures du Japon. Tokyo a enregistré la plus forte augmentation avec 549 000 personnes supplémentaires. Il s'agit d'une hausse de 4,1 %. Kanagawa a observé une augmentation de 114 000 personnes, soit un progrès de 1,3 %. La population de Saitama a crû de 80 000 personnes, une augmentation de 1,1 %.

La plus forte baisse du nombre de résidents a été enregistrée à Hokkaido. La préfecture compte 153 000 habitants de moins, soit 2,8 % de moins. Niigata et Fukushima suivent avec des baisses respectives de 102 000 et 80 000 habitants.

Le nombre de foyers est de 55,72 millions, soit 2,27 millions de plus par rapport au recensement précédent. La tendance à la hausse se poursuit.

Le nombre de personnes par foyer est passé de 2,38 à 2,27, ce qui constitue un record à la baisse. Selon les responsables du ministère, ces données indiquent que davantage de personnes âgées vivent désormais seules.