Un employé de la maison de commerce nippone Itochu libéré après une peine de prison en Chine

Un employé de la maison de commerce japonaise Itochu Corporation a été libéré de prison en Chine après avoir purgé une peine de trois ans pour atteinte à la sécurité nationale.

L'homme d'une quarantaine d'années devrait être de retour au Japon prochainement.

Il avait été arrêté dans la ville de Guangzhou, dans le sud du pays, par les autorités chinoises de la sécurité d'État, en février 2018. Un tribunal de la ville avait prononcé une peine de trois ans à son encontre pour atteinte à la sécurité nationale.

Selon certaines sources, l'homme a terminé sa peine de prison samedi. Il a ensuite été libéré.

L'employé travaillait au Japon avant d'être arrêté alors qu’il était en voyage en Chine. Les charges retenues contre lui demeurent pour l’heure peu claires.

Depuis 2015, les autorités chinoises ont détenu plus d'une dizaine de ressortissants japonais pour leur implication présumée dans des activités d'espionnage. Parmi eux, sept purgent des peines de prison à la suite de la prononciation de leur condamnation.