Le Japon ordonne l’immobilisation au sol des avions de type Boeing 777

Le ministère japonais des Transports demande aux compagnies aériennes intérieures de stopper l’usage du Boeing 777, suite à l’accident subi par un de ces appareils aux États-Unis, juste après le décollage.

Un avion de ligne Boeing 777-200 d’United Airlines qui avait décollé de Denver, dans le Colorado, a pu atterrir samedi en toute sécurité. Des débris assez volumineux du moteur sont toutefois retombés dans une zone résidentielle.

Le ministère japonais des Transports a donc donné ses consignes aux compagnies Nippon Airways et Japan Airlines, qui disposent respectivement de 19 et 10 Boeing 777 dotés du même type de moteur.

Les appareils devront être immobilisés au sol dans l’attente de mesures appropriées.

Les deux compagnies ont annoncé le recours à un autre modèle d’avion, assurant que les vols programmés ne seraient pas perturbés.

Le ministère des Transports a par ailleurs ordonné aux entreprises concernées de multiplier les inspections du Boeing 777, après qu’une panne de moteur a incité un appareil de Japan Airlines à effectuer un atterrissage d’urgence, en décembre dernier à l’aéroport de Naha, dans la préfecture méridionale d’Okinawa.

Une partie du capot du moteur s’était détachée en plein vol et un trou d’environ 28 centimètres était apparu au niveau du stabilisateur horizontal.