Campagne de vaccination au Japon : effet secondaire signalé sur un patient de la préfecture de Toyama

Un possible effet secondaire au vaccin contre le coronavirus a été signalé dans la préfecture de Toyama, dans le centre du Japon. C'est la première fois qu'un tel cas survient dans l'Archipel.

Le Japon a entamé mercredi son programme de vaccination, réservé dans un premier temps à près de 40 000 professionnels de la santé.

Samedi, sur Twitter, le gouvernement a évoqué un cas d'éruption cutanée suite à l'inoculation du vaccin, à l'hôpital Rosai de Toyama, où la campagne a débuté vendredi.

Selon Nakayama Tetsuo, professeur attitré de l'université Kitasato, cette éruption cutanée serait un effet secondaire sans gravité, survenant occasionnellement à la suite de piqûres du vaccin contre la grippe ou d'autres maladies infectieuses.

M. Nakayama a estimé qu'il n'y avait donc pas lieu de trop s'inquiéter à ce sujet.

Il a précisé que le polyéthylène glycol, une substance contenue dans le vaccin actuellement utilisé, est réputé provoquer d'éventuelles rougeurs. Le cas signalé n'aurait donc rien de particulièrement anormal, selon lui.