Les protestations continuent au Myanmar malgré le décès d’une manifestante

La famille de la première manifestante au Myanmar dont le décès a été confirmé à la suite du coup d’État militaire a lancé un appel pour qu’encore plus de gens participent aux mouvements de protestation.

Mya Thwate Thwate Khaing, une jeune femme de vingt ans, est décédée vendredi après avoir été blessée par balle à la tête le 9 février à Naypyitaw, la capitale du pays.

S’adressant à la presse, la sœur de la victime a enjoint la population à participer aux manifestations jusqu’à la défaite des militaires.

Vendredi, des dizaines de milliers de personnes dans tout le pays ont continué à protester contre le coup d’État survenu le 1er février.

À Yangon, la plus grande ville du pays, des gens ont déposé des fleurs et effectué des prières devant une photo de Mya Thwate Thwate Khaing.

Un homme a témoigné que tout le Myanmar était en deuil. Il estime que le peuple doit continuer à lutter pour la démocratie et pour cette jeune femme.