Le gouvernement japonais se voit ordonné de dédommager des riverains de la centrale de Fukushima évacués après l’accident nucléaire en 2011

La Haute Cour de Tokyo a ordonné au gouvernement japonais d’indemniser les habitants qui ont évacué la préfecture de Fukushima suite à l’accident de la centrale nucléaire de 2011.

Elle a ainsi annulé un jugement d’une juridiction inférieure qui n’avait ordonné le versement d’indemnités aux plaignants qu’au seul exploitant de la centrale, la Compagnie d’électricité de Tokyo, Tepco. La Haute Cour de Tokyo est parvenue à la conclusion que les deux parties étaient responsables. La plainte avait été déposée par des personnes qui s’étaient réfugiées dans la préfecture de Chiba, près de Tokyo.

Le verdict de vendredi est le troisième rendu par une haute cour en réponse aux poursuites engagées par des groupes de riverains évacués, et le deuxième qui a conclu à la responsabilité du gouvernement central.