La nouvelle dirigeante du comité d’organisation des Jeux de Tokyo quitte le PLD

Hashimoto Seiko, la nouvelle présidente du comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo, a décidé de quitter le Parti libéral démocrate, la principale formation au pouvoir au Japon. Elle souhaite ainsi témoigner de sa neutralité politique. Mme Hashimoto a remis sa démission en tant que membre du parti vendredi.

Dans un premier temps, elle avait annoncé qu’elle ne démissionnerait pas de son poste de parlementaire et ne quitterait pas le PLD. Les partis d’opposition l’ont critiquée, estimant qu’elle pourrait utiliser les Jeux Olympiques pour en faire profiter le parti au pouvoir.

Si elle a quitté le PLD, Mme Hashimoto a expliqué à la presse qu’elle ne démissionnerait pas de son poste de sénatrice.

Elle a remplacé jeudi à la tête des JO, Mori Yoshiro, démissionnaire pour avoir tenu des propos jugés sexistes qui ont déclenché un tollé à l’international.