Japon : les patients gravement atteints par le Covid-19 seront hospitalisés plus longtemps

Le ministère japonais de la Santé a décidé d’exiger que les patients qui développent des formes graves du Covid-19 restent hospitalisés au moins 15 jours après l’apparition des premiers symptômes.

Le ministère a révisé ses protocoles de sortie de l’hôpital pour les patients mis sous respirateurs artificiels ou machines ECMO.

D’après une étude étrangère citée par le ministère, ces patients pourraient encore être contagieux environ 15 jours après les premiers symptômes.

Le ministère va demander à ces patients de se placer en confinement dans des pièces spécifiques de leurs maisons et de respecter certains gestes pour éviter la contamination, même après avoir quitté l’hôpital, et ce pour une durée totale de 20 jours après le développement des premiers symptômes.

Le ministère va prochainement informer les gouvernements locaux de ces changements.

Selon le protocole actuellement en vigueur, les patients sont hospitalisés au moins 10 jours après l’apparition des premiers symptômes, dont 72h après amélioration suffisante de leur état de santé. Une fois ces critères réunis, ils ne passent pas de test de dépistage du coronavirus, car le risque de transmission est considéré faible.