Les États-Unis vont payer plus de 200 millions de dollars à l'OMS

Les États-Unis vont verser plus de 200 millions de dollars à l’OMS d'ici la fin du mois de février.

Washington a également souligné son intention de collaborer avec l'agence onusienne dans la lutte contre le coronavirus, prenant ainsi le contre-pied de l'approche adoptée par l'ancien président Donald Trump.

Mercredi, le secrétaire d'État américain, Antony Blinken, a assisté à une réunion de niveau ministériel en ligne du Conseil de sécurité de l'ONU. L’objectif était de discuter des réponses à apporter à la pandémie.

Il a déclaré que le président Joe Biden a clairement indiqué « que les États-Unis seront à nouveau un leader mondial en matière de santé ».

Il a ajouté que les États-Unis estiment que le multilatéralisme, les Nations unies et l'Organisation mondiale de la santé sont essentiels pour permettre une réponse internationale efficace à la pandémie.

Anthony Blinken a déclaré : « D'ici à la fin du mois, les États-Unis ont l'intention de verser plus de 200 millions de dollars à l'OMS. Il s'agit d'une étape clé dans l'accomplissement de nos obligations financières en tant que membre de l'OMS ».

Les États-Unis ont été le plus important contributeur à l'OMS. Cependant, le prédécesseur de Joe Biden, Donald Trump, avait annoncé le retrait du pays de l'organisation après l'avoir accusée d'être trop proche de la Chine dans sa réponse au coronavirus. Le président Biden a inversé la situation dès le jour de son investiture.