Le chef de l’AIEA se rendra en Iran samedi

Le chef de l’AIEA, l’Agence internationale de l’énergie atomique, doit se rendre en Iran samedi.

Cette décision survient après que Téhéran a annoncé qu’il allait interrompre les inspections surprises et autres vérifications menées par l’organisme mondial à partir de mardi, à moins que les États-Unis ne lèvent les sanctions contre le pays.

Des officiels de l’AIEA ont indiqué mercredi à la NHK que le directeur général Rafael Mariano Grossi organiserait des discussions avec des officiels iraniens de haut rang après son arrivée.

Ils expliquent que si l’Iran bloque les inspections, il sera difficile pour l’agence d’examiner le programme nucléaire du pays.

Le président iranien, Hassan Rohani, a nié que Téhéran expulsera les inspecteurs de l’agence.

Il a indiqué que l’Iran pouvait donner l’impression à la communauté internationale qu’il développait des armes nucléaires mais que c’était complètement faux.

Il a souligné que les inspecteurs de l’AIEA continueront de superviser les activités nucléaires du pays et que son développement nucléaire était uniquement à des fins pacifiques.