Grande-Bretagne : nouvelle étude sur le coronavirus

Une agence britannique d’éthique sur les essais cliniques a approuvé une initiative impliquant des volontaires en bonne santé qui seront contaminés par le coronavirus afin de tester des vaccins et traitements.

Le gouvernement britannique a annoncé que la Health Research Authority a approuvé mercredi cette étude sur des humains, qui sera menée notamment par l’Imperial College London.

L’étude initiale va recruter jusqu’à 90 volontaires entre 18 et 30 ans, qui seront exposés au virus dans un environnement sécuritaire. Elle vise à déterminer quel volume minimum du virus est nécessaire pour causer les contaminations et comment le système immunitaire réagit au coronavirus.

L’étude sera surveillée de très près, avec du personnel médical. Les médecins utiliseront le virus original car il y a beaucoup moins d’informations sur les nouveaux variants.

Les volontaires vont s’inscrire pour les essais, qui commenceront d’ici un mois.