La contribution nipponne pour les bases américaines reste inchangée pour 2021

Tokyo et Washington ont convenu que la part du Japon des coûts liés au stationnement des forces américaines dans l’Archipel resterait la même pour 2021.

La contribution du Japon est décidée tous les cinq ans. Le pays paye les employés des bases et une partie des factures des installations entre autres dépenses.

Les dernières discussions ont commencé en novembre sous l’administration Trump qui souhaitait que le Japon contribue davantage aux coûts. Les deux parties n’ont cependant pas réussi à se mettre d’accord.

L’accord actuel doit expirer à la fin de l’année fiscale 2020, en mars.

Les deux camps ont convenu de garder la part du Japon à environ 1,9 milliard de dollars pour l’année fiscale 2021. Ils ont aussi convenu de poursuivre leurs discussions sur la contribution nippone pour les prochaines années. Ils espèrent terminer leurs négociations cette année.

Le gouvernement japonais prévoit de signer un document pour prolonger l’accord actuel d’une année supplémentaire et veut obtenir l’approbation de la Diète le mois prochain.

Les officiels des deux pays espèrent poursuivre leurs discussions alors que l’environnement sécuritaire en Asie de l’Est se détériore de plus en plus. Ils devraient aborder les questions de coopération bilatérale dans les domaines numérique et de l’espace entre autres.