Début des vaccinations au Japon pour les travailleurs de la santé

Le Japon a entamé la vaccination des travailleurs de la santé dans des établissements médicaux de l’ensemble du pays.

Le vaccin développé par la compagnie pharmaceutique américaine Pfizer et son partenaire allemand BioNTech sera administré à un premier groupe d’environ 40 000 travailleurs de la santé dans 100 hôpitaux.

Des travailleurs du National Tokyo Medical Center ont été les premiers à être inoculés mercredi. Leur deuxième dose sera administrée après trois semaines. Environ 800 travailleurs du centre médical font partie du premier groupe.

Le ministre d’État de la Santé, du Travail et de la Sécurité sociale, Yamamoto Hiroshi, a déclaré à la presse après avoir observé les vaccinations qu’il s’agissait d’un grand pas en avant pour contenir le coronavirus.

Il s’est dit profondément ému de voir des gens recevoir leur injection.

M. Yamamoto a indiqué que le ministère de la Santé travaillerait en collaboration étroite avec le personnel médical et les administrations locales et écouterait leurs opinions pour faire en sorte que les habitants de l’Archipel puissent être vaccinés dès que possible et sans crainte.

Le ministère de la Santé envisage de mener une enquête de quatre semaines auprès de 20 000 personnes du groupe initial ayant reçu leur deuxième dose pour vérifier s’il n’y a pas d’effets secondaires, tels que de la fièvre. Il publiera les résultats régulièrement.

Le ministère s’apprête à entamer l’inoculation des 3,7 millions de travailleurs de la santé restants vers la mi-mars et celle des citoyens âgés de 65 ans ou plus à partir d’avril.