Le secteur sidérurgique nippon s’engage pour la neutralité carbone

Au Japon, le secteur sidérurgique a annoncé qu’il viserait à supprimer ses émissions de CO2 d’ici 2050, soit bien plus tôt que l’objectif initial de 2100.

La Fédération japonaise du fer et de l’acier a indiqué que les entreprises membres renforceraient leurs recherches sur les technologies utilisant l’hydrogène plutôt que le charbon.

En théorie, cela permettrait d’éliminer les émissions de CO2. Mais la transition impliquera des défis importants, car ces technologies en sont encore à leurs débuts.

Le secteur prévoit également de développer des technologies pour récupérer les gaz émis pendant la production, afin de les enfouir plutôt que de les laisser s’échapper dans l’air.

Les responsables du secteur ont déclaré leur engagement pour atteindre l’objectif de la neutralité carbone.