Boris Johnson : il faudrait plus de renseignements pour comprendre les origines du coronavirus

Le premier ministre du Royaume-Uni, Boris Johnson, a fait écho à l’appel des États-Unis, demandant à la Chine de fournir plus de données sur les premiers stades de l’épidémie de Covid-19 à la commission d’enquête de l’Organisation mondiale de la santé.

Lundi, devant la presse, Boris Johnson a déclaré que la plupart des preuves montrent, de façon évidente, que le Covid-19 est apparu dans la ville chinoise de Wuhan.

Afin d’améliorer la transparence de l’enquête sur les origines du virus, le premier ministre britannique a déclaré qu’il fallait autant de renseignements que possible. Il a ajouté : « Le monde a besoin d’un accord général sur la manière de collecter les données en lien avec les pandémies zoonotiques. »

Il a souligné qu’une proposition de traité mondial sur les pandémies serait une initiative intéressante. Un tel cadre permettrait de garantir que les pays signataires mettent à disposition toutes les données qu’ils possèdent, pour comprendre les évènements en profondeur et prévenir une récurrence.