La Nigériane Ngozi Okonjo-Iweala nommée à la tête de l’OMC

L'ancienne ministre des Finances du Nigéria, Ngozi Okonjo-Iweala, a été nommée à la tête de l'Organisation mondiale du commerce.

La nomination a été faite lors d'une réunion des pays membres lundi, faisant d'elle la première femme et la première directrice générale africaine de l'organisme de commerce international.

Mme Okonjo-Iweala a également été ministre des Affaires étrangères du Nigéria et a occupé le poste de numéro 2 à la direction de la Banque mondiale.

Sa nomination est intervenue après que l'administration américaine du président Joe Biden a écarté le nom proposé par son prédécesseur Donald Trump.

L'administration Trump soutenait un candidat sud-coréen, qui s'est retiré de la course plus tôt ce mois-ci.

Mme Okonjo-Iweala devrait prendre ses fonctions le 1er mars, pour combler le poste qui est vacant depuis août de l'année dernière.

Elle a déclaré lors de la réunion que la coopération entre les pays membres est nécessaire pour faire face aux retombées économiques de la pandémie de COVID-19.

L'OMC a été partiellement paralysée, sa cour d'appel ne fonctionnant pas en raison d'un manque de juges. Il y a également eu des appels à une réforme au sein de l'organisme afin qu'il puisse mieux gérer les problèmes commerciaux.