Selon un enquêteur de l’OMS, la Chine n’a pas fourni suffisamment de données

Un membre australien de l'équipe de l'Organisation mondiale de la santé qui s'est rendu dans la ville chinoise de Wuhan pour enquêter sur l'origine du coronavirus a déclaré que la Chine ne leur avait pas fourni certaines données clés.

La NHK a interviewé lundi le professeur Dominic Dwyer de l'Université de Sydney.

M. Dwyer a déclaré que l'équipe était intéressée par les 174 premiers cas signalés dans la ville en décembre 2019.

Il a déclaré que la partie chinoise avait bien fourni toutes les données agrégées, mais que l'équipe souhaitait approfondir l’analyse de ces données. Il a ajouté qu’elles n’avaient pas été accessibles pendant la période d'enquête de quatre semaines.

M. Dwyer a suggéré que la pression des autorités chinoises aurait pu rendre les gens excessivement sensibles au partage de données avec l'équipe.

Il a ajouté que si des données étaient dissimulées, il n'y aurait aucun moyen de les trouver sans que la Chine ne les divulgue.