Baisse de l’indice à la consommation dans la deuxième moitié du mois de janvier

Au Japon, de nouvelles données montrent que la déclaration de l'état d'urgence, qui a pour but de ralentir la propagation du coronavirus, continue de peser sur la consommation. Les voyages et les restaurants sont particulièrement touchés.

La société de carte de crédit JCB et un cabinet de recherche ont analysé les dépenses des clients pour la seconde moitié du mois de janvier. Leur indice de consommation a chuté de 17,6 % par rapport à la même période l'année précédente.

Les dépenses de voyage ont chuté de 76,2 %, celles réservées aux repas dans des restaurants de 47,4 % et celles dédiées aux transports de 45,8 %. Cette baisse s’explique par la réduction des heures d'ouverture des bars et des restaurants.

Les dépenses liées aux services de distribution de contenus, elles, ont connu une hausse de 55,9 %. Les achats en ligne ont également le vent en poupe, avec une augmentation de 20,7 %. Avec le confinement, la demande de ces services a augmenté.

Selon les analystes, les dépenses de produits au détail et de restauration pourraient se rétablir en cas de ralentissement de la propagation du virus.