Vladimir Poutine évoque l’impossibilité de négocier avec le Japon au sujet des îles disputées

Le président russe Vladimir Poutine a déclaré qu’en vertu de la nouvelle Constitution russe, son pays refusait d’engager les négociations avec le Japon au sujet de quatre îles disputées. La Russie contrôle les quatre îles. Le Japon les revendique.

Dimanche, la télévision d’État russe a diffusé la rencontre de mercredi entre le président et les médias.

M. Poutine y a notamment abordé la question des négociations pour un traité de paix avec le Japon, dont une des principales pierres d’achoppement concerne le différend territorial au sujet de ces îles.

Le président a affirmé que la Russie veut développer ses relations avec le Japon, et va le faire, mais il a ajouté que le pays ne ferait rien qui aille à l’encontre de sa loi constitutive.

Or, selon les amendements faits à la Constitution russe en juillet dernier, il est interdit de céder toute partie du territoire.

Le gouvernement japonais maintient que les îles font partie intégrante du territoire japonais, et dit qu’elles ont été occupées illégalement après la Deuxième Guerre mondiale.