Aux États-Unis, la Cour suprême invalide une demande concernant les deux hommes accusés d'avoir aidé Carlos Ghosn à fuir

La Cour suprême des États-Unis a rejeté la demande visant à empêcher l'extradition vers le Japon de deux hommes accusés d'avoir aidé l'ancien président de Nissan Motor, Carlos Ghosn, à fuir au Liban.

L'ancien combattant des Forces spéciales de l'armée américaine, Michael Taylor, et son fils, Peter Taylor, sont en détention depuis leur arrestation l'année dernière.

Le juge Stephen Breyer a rejeté la demande samedi, sans en évoquer la raison.

Les deux hommes auraient fait sortir clandestinement Carlos Ghosn du Japon où il se trouvait en liberté sous caution dans une affaire de malversations financières.

Le département d'État américain a approuvé le transfert en octobre.