Un séisme de magnitude 7,3 ébranle le nord-est du Japon

Un séisme de magnitude 7,3 a ébranlé samedi soir le nord-est du Japon. Aucune alerte au tsunami n'a été émise, mais plus de 120 personnes seraient blessées.

Selon l'Agence japonaise de météorologie, il pourrait s'agir d'une réplique du puissant tremblement de terre survenu dans la région en 2011.

Kamaya Noriko, membre de l'agence, a déclaré : « Il y a un risque croissant d'effondrements de bâtiments et de glissements de terrain dans les zones les plus durement touchées. Il est donc conseillé à la population de se tenir en alerte, face aux risques de secousses d'une intensité maximale de 6 plus, la semaine prochaine ou au-delà. »

De nombreuses secousses ont fait suite au puissant séisme de samedi soir, au large du littoral de la préfecture de Fukushima. Les officiels invitent la population à la vigilance, face aux risques de futures répliques.

La magnitude du séisme initial a été évaluée à 6 plus, sur l'échelle japonaise graduée de 1 à 7, dans quatre municipalités des préfectures de Miyagi et de Fukushima.

L'Agence de météorologie situe l'épicentre au large de la préfecture de Fukushima, à 55 kilomètres de profondeur.

Le gouvernement japonais a dépêché une mission d'enquête pour prêter main forte aux autorités locales, dans la préfecture de Fukushima.

Le premier ministre Suga Yoshihide a déclaré dimanche matin qu'aucun risque de tsunami n'était à craindre. Il a précisé qu'aucun problème n'avait été signalé dans les centrales nucléaires de la région.