Début des négociations annuelles des salaires dans l’industrie

Un grand nombre de travailleurs du secteur industriel japonais ne demandera pas d'augmentation de salaire cette année, alors que les négociations salariales de printemps ont commencé. Les syndicats se concentrent plutôt sur l'amélioration des conditions de travail, conscients de l'impact de la pandémie de coronavirus sur les entreprises.

Chez le géant de l'industrie lourde IHI Corporation, les responsables syndicaux ont fait vendredi à Tokyo une présentation à la direction de l’entreprise.

La traditionnelle cérémonie accompagnant cette présentation n’a pas eu lieu cette année. Au lieu de remettre un document, les responsables syndicaux se sont contentés de lire leurs revendications.

Pour la première fois en huit ans, ils ne demandent pas d'augmentation de la rémunération de base.

Ce choix traduit la prise en considération des difficultés de l'activité principale de l'entreprise, dans le domaine de l'aérospatiale.

Les employés cherchent à améliorer le cadre de travail, notamment avec un nouveau système de congés pour les personnes qui ont contracté le virus et doivent rester chez elles.