L’ONU inquiète de l’usage de la force au Myanmar

Les Nations unies ont exprimé leur inquiétude concernant la réponse des autorités du Myanmar aux manifestations généralisées dans le pays déclarant : « L’usage d’une force disproportionnée contre les manifestants est inacceptable. »

L’ONU a publié un communiqué mardi après que les forces de sécurité ont tiré selon des témoignages des balles en caoutchouc sur les manifestants.

Selon le communiqué, de nombreux manifestants auraient été blessés, dont certains grièvement, par les forces de sécurité dans la capitale Naypyitaw, à Mandalay et dans d’autres villes.

Les Nations unies ont appelé les autorités à « respecter les droits humains et les libertés fondamentales, dont le droit au rassemblement pacifique et à la liberté d’expression ».

Le communiqué a aussi exhorté le leadership de l’armée à adhérer aux normes démocratiques et à résoudre les différends à travers un dialogue pacifique.