La fonderie de semiconducteurs TSMC annonce la construction d’un laboratoire au Japon

La plus importante fonderie de puces au monde, Taiwan Semiconductor Manufacturing Company, ou TSMC, a annoncé qu’elle allait construire un laboratoire de recherche au Japon pour faire avancer le développement de matériaux semiconducteurs avancés.

Lors d’une réunion de son conseil d’administration mardi, TSMC a décidé d’établir une filiale 100 % japonaise. La nouvelle structure sera construite à Tsukuba, près de Tokyo, d’ici la fin de l’année.

L’entreprise taïwanaise prévoit d’y mener ses activités de recherche et développement de matériaux destinés aux circuits intégrés tridimensionnels, en collaboration avec des entreprises japonaises.

Un expert du secteur à Taïwan a expliqué que cette initiative permettra à TSMC de bénéficier des technologies japonaises avancées en matière de matériaux et d’équipement de fabrication.