Boris Johnson dit faire confiance aux vaccins

Le premier ministre britannique Boris Johnson s’est dit confiant dans les vaccins en usage au Royaume-Uni, malgré les inquiétudes liées à la propagation d’un variant du virus originaire d’Afrique du Sud.

M. Johnson a indiqué à la presse lundi qu’il pensait que les deux vaccins actuellement utilisés dans le pays étaient efficaces contre tous les variants pour éviter l’aggravation des symptômes et le décès des patients.

Ces remarques interviennent après que l’Afrique du Sud a interrompu les inoculations avec le vaccin développé conjointement par la firme pharmaceutique britannique AstraZeneca et l’université d’Oxford.

Le ministre sud-africain de la Santé a déclaré dimanche devant les journalistes que les données préliminaires semblaient montrer que le vaccin était moins efficace contre les symptômes légers à modérés causés par le variant sud-africain.

Des chercheurs d’Oxford ont également trouvé que le vaccin permettait une protection moindre dans ce genre de cas, suite à des essais cliniques préliminaires menés avec une université sud-africaine. Ils n’ont pas révélé plus de détails.

Lundi, le conseiller médical adjoint pour l’Angleterre, Jonathan Van-Tam, a expliqué à la presse que la menace immédiate était le variant identifié au Royaume-Uni et que les vaccins utilisés étaient efficaces dans ce cas.