OMS : plus de données sur le vaccin AstraZeneca sont nécessaires

L’Organisation mondiale de la santé fait savoir qu’elle a besoin de recueillir plus de données pour déterminer l’efficacité du vaccin AstraZeneca contre un variant du Covid-19 décelé pour la première fois en Afrique du Sud.

Le gouvernement sud-africain a déclaré dimanche qu’il suspendrait temporairement la distribution du vaccin, développé par la compagnie pharmaceutique britannique AstraZeneca et l’Université d’Oxford.

Il a cité des données préliminaires d’essais cliniques indiquant que le vaccin pourrait être moins efficace pour la prévention des symptômes légers ou modérés provoqués par le variant.

Le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a déclaré en conférence de presse lundi qu’il s’agissait « d’une nouvelle vraiment préoccupante ».

La scientifique en chef de l’OMS, Soumya Swaminathan, a ajouté : « Nous ne devons pas en arriver à la conclusion que ce vaccin ne fonctionne pas du tout », précisant que : « Ce que nous avons sous les yeux, ce sont les données émanant d’une étude à petite échelle. » Elle a souligné la nécessité d’étudier un volume de données plus important.

L’OMS prévoit de fournir des vaccins par le biais du Mécanisme COVAX, une initiative internationale pour une distribution équitable des vaccins.