Pour le premier ministre nippon, les remarques de M. Mori vont à l'encontre des intérêts nationaux

Le premier ministre japonais a reconnu que les remarques, visant les femmes, faites par le responsable du Comité d'organisation des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo, Mori Yoshiro, vont à l'encontre des intérêts nationaux.

Suga Yoshihide a exprimé son point de vue lundi lors d'une réunion de la commission du budget de la Chambre basse.

M. Mori a déclaré la semaine dernière, lors d'une rencontre du Comité olympique japonais, que les réunions des conseils d’administration avec des femmes prenaient trop de temps. Il a ensuite retiré ses propos et s'est excusé.

M. Suga a déclaré que les remarques de M. Mori vont à l'encontre du principe fondamental d'égalité des sexes véhiculé par les Jeux olympiques et paralympiques et qu’elles ne devraient pas être tolérées. Il a également ajouté que ces remarques vont à l'encontre des intérêts nationaux.

M. Suga s'est abstenu de faire tout commentaire sur la question de savoir, si oui ou non, M. Mori devait rester à son poste.

Le premier ministre a déclaré que cette question devait être traitée par le Comité d'organisation des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo, une organisation indépendante du gouvernement.

Il a ajouté qu'il était conscient que le Comité international olympique avait pris note des excuses de M. Mori, concernant ses remarques, et que le CIO considérait « l'affaire terminée ».