Les États-Unis se préparent à une compétition extrême avec la Chine

Le président des États-Unis, Joe Biden, a déclaré que son gouvernement se prépare à « une compétition extrême » avec la Chine, dans le respect du droit international, mais qu’il va rompre avec l’approche de son prédécesseur, Donald Trump.
`
Lors d’une interview accordée dimanche à CBS News, le président a été pressé d’expliquer pourquoi il n’avait pas encore appelé le président chinois Xi Jinping. M. Biden a répondu qu’il n’avait pas encore eu l’occasion de lui parler, et a ajouté : « il n’y a aucune raison de ne pas l’appeler. »

M. Biden a affirmé qu’il avait sans doute passé plus de temps avec le président Xi que « n’importe quel autre dirigeant du monde », lorsqu’il avait eu 24 ou 25 heures de réunions privées, à l’époque où il était vice-président.

Il a décrit M. Xi comme étant un homme « très brillant » et « très dur », et rappelé qu’il connaissait « très bien » le dirigeant chinois.

Joe Biden a affirmé que la Chine et les États-Unis « n’ont pas besoin d’entrer en conflit, mais que la compétition va être extrême. Il a ajouté qu’il « ne va pas suivre la même voie que Donald Trump » mais qu’il va « se concentrer sur les règles internationales en vigueur. »