Myanmar : nouvelles manifestations pour la libération d'Aung San Suu Kyi

Au Myanmar, le week-end est émaillé de manifestations pour la libération d'Aung San Suu Kyi, leader de facto du pays, récemment arrêtée suite à un coup d'État militaire.

Les protestataires ont défilé samedi dans au moins cinq quartiers de Yangon, la plus grande ville de l'ex-Birmanie. Il s'agissait des manifestations les plus massives depuis que le coup d'État a eu lieu.

Les manifestants ont scandé des slogans contre la dictature et exigé la libération de toutes les personnes détenues.

Certains faisaient le salut à trois doigts, signe de résistance adopté par la jeunesse contestataire en Thaïlande, pays voisin.

Un homme a déclaré ne pas souhaiter un retour au régime militaire qu'il a connu dans sa jeunesse, ajoutant que la population devait combattre les dictateurs.

Les policiers armés, déployés aux abords des manifestations, se sont contentés d'observer la situation.

Des protestataires ont lancé un appel à une nouvelle mobilisation ce dimanche. Ils ne peuvent recourir aux réseaux sociaux, car les connexions sont interrompues.

Le ministère du Transport et des Communications a en effet ordonné aux entreprises du secteur de suspendre les services en ligne jusqu'à dimanche, minuit.