L'Indonésie introduit des analyseurs d’haleine dans les gares

La compagnie nationale des chemins de fer d’Indonésie a installé un nouveau système de détection du coronavirus dans plusieurs gares. Certains experts doutent pourtant de sa fiabilité.

L'utilisation de l’analyseur d’haleine mis au point par l'université de Gadjah Mada, a commencé vendredi dans quatre gares.

Les concepteurs affirment que l’appareil peut détecter un certain composé chimique dans l'air expiré grâce à un capteur et une analyse par intelligence artificielle. Le ministère de la Santé a approuvé dans l’urgence son utilisation.

L'Indonésie est le pays qui compte le plus grand nombre de contaminations au Covid-19 en Asie du Sud-Est. Les gens doivent présenter un test antigénique ou PCR négatif lorsqu'ils prennent le train pour de longs trajets.

Les autorités veulent utiliser l’appareil pour décider si elles autorisent les gens à prendre le train.

Dans une gare de la capitale, Djakarta, certains passagers ont soufflé dans des sacs spéciaux à utiliser avec cet appareil. Le test coûte environ 1,4 dollar par personne. Les personnes soupçonnées d'être infectées sont invitées à passer un test PCR.

Certains experts du pays ont néanmoins émis des doutes sur l’analyseur, affirmant qu'il n'a pas été pleinement évalué.