Le PLD japonais rédige une résolution condamnant le coup d’État au Myanmar

Le parti au pouvoir au Japon, le Parti libéral démocrate, a rédigé une résolution condamnant le coup d’État militaire au Myanmar.

Les parlementaires de ce parti ont rédigé le texte lors d’une rencontre vendredi.

La résolution fait part des graves inquiétudes des parlementaires vis-à-vis du coup d’État. Elle insiste sur le fait que l’action entreprise par l’armée du Myanmar allait à l’encontre du processus de démocratisation.

Le texte note que le Japon, en tant que nation ayant des liens étroits avec le Myanmar, avait un rôle très important à jouer. Il demande au gouvernement d’insister auprès des militaires du Myanmar pour qu’ils libèrent immédiatement les responsables détenus, dont la conseillère d’État Aung San Suu Kyi, et qu’ils restaurent un système politique démocratique reflétant les résultats de l’élection générale tenue en 2020.

La résolution réclame également une révision de la coopération économique avec le Myanmar en tenant compte des développements de la situation et des réactions de la communauté internationale.

Le PLD prévoit de soumettre son texte au gouvernement dans les meilleurs délais.

Les parlementaires du PLD ont également décidé de créer une équipe pour discuter de la stratégie vis-à-vis de Taïwan, et ce alors que l’administration du président des États-Unis, Joe Biden, redouble ses efforts pour surveiller les agissements de la Chine envers Taïwan.