Pour le CIO, le sujet de la remarque sexiste du chef du comité de Tokyo est « clos »

Le Comité international olympique considère que le « sujet est clos », après les excuses du chef du Comité organisateur de Tokyo au sujet d’une bévue visant les femmes.

Mori Yoshiro a déclaré mercredi, lors d’une réunion extraordinaire des conseillers du Comité olympique japonais, que les réunions de conseils d’administration avec des femmes prenaient trop de temps car elles parlaient trop.

L’ancien premier ministre a retiré ses propos jeudi, considérant qu’ils étaient inappropriés et allaient à l’encontre de l’esprit des Jeux olympiques et paralympiques.

Au cours des nouvelles télévisées plus tard dans la journée, il a affirmé qu’il n’avait aucune intention de manquer de respect aux femmes.

Le Comité international olympique a indiqué dans un communiqué que le « sujet était clos », après les excuses de M. Mori, et a apprécié le fait que la participation féminine aux jeux sera de 48,8 %, avec presque autant d’athlètes femmes que d’hommes.

Certains membres du Comité de Tokyo ont déclaré qu’ils allaient se concentrer sur les préparatifs en vue des Jeux.

Mais d’autres pensent que M. Mori n’aurait jamais dû faire cette remarque, et certaines femmes responsables ont été déçues.

Certains membres s’inquiètent aussi du fait que la colère contre M. Mori ne se dirige contre les Jeux de Tokyo.