Réactions médiatiques internationales aux paroles controversées de M. Mori

Les médias américains et européens ont évoqué les paroles contestables du président du Comité japonais des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo.

L'ancien premier ministre Mori Yoshiro a déclaré mercredi que les réunions auxquelles de nombreuses femmes prenaient part avaient tendance à s'éterniser.

Le New York Times a publié un article intitulé « le responsable des Jeux olympiques de Tokyo suggère de limiter le nombre de femmes dans les réunions ».

L'article précise que les organisateurs de l'événement, « déjà confrontés à des coûts en hausse et à une forte opposition de la population à la tenue des JO cet été », ont suscité une nouvelle levée de boucliers suite aux paroles de M. Mori sur le bavardage présumé des femmes en réunions.

Selon le quotidien américain, un appel à sa démission a circulé sur Twitter, où l'on a fustigé sa misogynie et déploré que personne ne lui fasse obstacle.

Évoquant les médias japonais, l'agence de presse française AFP a également rendu compte de « remarques sexistes du responsable des JO de Tokyo 2020 », selon le titre de son article.

Ce dernier note par ailleurs que « le Japon demeure à la traîne en matière de promotion de la parité, n'occupant que la 121ème place sur les 152 nations qui ont fait l'objet d'une enquête réalisée en 2020 par le Forum économique mondial ».