Les États-Unis et la Russie prolongent leur pacte sur les armes nucléaires

Les États-Unis et la Russie ont annoncé avoir prolongé de cinq ans leur accord clé sur le nucléaire.

Les deux gouvernements ont indiqué mercredi qu’ils avaient complété les procédures pour la prolongation du Traité New START de réduction des armes stratégiques jusqu’au 5 février 2026.

Selon l’accord, les deux puissances doivent réduire le nombre de leurs ogives nucléaires à un maximum de 1550. Le traité limite aussi le nombre de missiles balistiques et autres lanceurs à 800.

Les États-Unis ont exprimé des craintes concernant les capacités nucléaires grandissantes de la Chine, qui incluent ses missiles balistiques de moyenne portée. Washington a appelé Pékin à se joindre au traité mais la Chine a rejeté les appels.

L’OTAN a salué cette prolongation du Traité New START.