Le Japon adopte une législation sur les mesures anti-virus

Les parlementaires japonais ont adopté une législation qui permettra aux responsables de sanctionner les personnes qui ne respectent pas les règles relatives au coronavirus.

Ces nouvelles mesures surviennent alors que le pays continue de lutter contre une troisième vague de contaminations et un nombre élevé de cas graves, qui exercent une pression intense sur les hôpitaux.

Les responsables pourront bientôt imposer des amendes aux personnes ou entreprises qui enfreignent les règles anti-virus. Cela inclut les personnes testées positives au virus qui doivent être hospitalisées, mais qui refusent.

Les individus qui mentent aux autorités sanitaires ou qui refusent de répondre à leurs questions seront aussi sanctionnés.

Parmi les efforts du gouvernement pour endiguer la propagation du coronavirus figurent les horaires d’ouverture écourtés des bars et des restaurants. Selon ces nouvelles règles, les commerces qui ne se plient pas aux règles sont passibles d’une amende allant jusqu’à près de 3000 dollars.

Inversement, ces changements légaux obligent les gouvernements à adopter des mesures financières pour aider les commerces affectés.

La législation révisée entrera en vigueur dans dix jours.

Le Japon a récemment décidé de prolonger d’un mois son état d’urgence concernant dix préfectures, notamment Tokyo, jusqu’au 7 mars.