Les États-Unis et l’Europe appellent à la libération d’Alexeï Navalny

Le secrétaire d’État américain, Antony Blinken, indique que Washington est inquiet en ce qui concerne la décision d’un tribunal russe d’envoyer en prison le leader de l’opposition Alexeï Navalny.

Mardi dans un communiqué, M. Blinken a exhorté le gouvernement russe à libérer M. Navalny immédiatement et sans condition ainsi que les centaines d’autres citoyens russes emprisonnés à tort ces dernières semaines.

M. Blinken a laissé entendre qu’il pourrait y avoir des contre-mesures indiquant que les États-Unis « travailleraient en collaboration étroite avec nos alliés et partenaires pour tenir la Russie responsable pour le manque de respect du droit de ses citoyens ».

Les pays alliés occidentaux prennent des mesures conjointes contre Moscou.

Le ministre britannique des Affaires étrangères, Dominic Raab, a indiqué dans un communiqué que le verdict du tribunal était « pervers », ciblant la victime d’un empoisonnement plutôt que les responsables.

Le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Mass a écrit sur Twitter que le verdict était « un coup dur contre les libertés fondamentales et l’État de droit en Russie ». Il a appelé à la libération immédiate de M. Navalny.